Khaled Babbou dévoile son projet

Le 02 mars 2019 à Marrakech, Rugby Afrique  renouvellera ses instance dirigeantes. Deux Candidats  sont en lice pour succéder au président Abdelaziz Bougja.  Il s’agit du Tunisien Khaled Babbou et du Ghanéen Herbert Mensah.  A quelques heures de cette élection, Khaled Babbou a bien voulu dévoiler  son projet pour le rugby africain! Interview.

Quels  sont les  raisons de cette candidature à la présidence de Rugby Afrique ?

Il faut dire qu'un  grand nombre de président de fédération m'ont poussée à présenter un projet ; celui  de faire en sorte que Rugby Afrique devienne une organisation sportive plus performante.  Ma motivation vient du fait qu'à chaque fois que je présentais ce projet à mes pairs, ils me demandaient d'être au devant de ce projet afin  être le futur président de Rugby Afrique. Voici la raison pour laquelle je suis candidat à la présidence de Rugby Afrique. Depuis 8 ans, j'ai visité 30 pays africains. J'ai eu des  contacts directs avec les présidents de fédérations, les entraîneurs, les arbitres et les joueurs.

Quels sont les grandes lignes  de votre projet ?

Nous avons trois grandes lignes.  Il y a la Gouvernance. Pour cet aspect,  nous devons renforcer l'unité de notre continent au niveau de l'organisation parce qu'il y a plusieurs dangers qui s’annoncent. il faut consolider notre unité.  Deuxièmement, il s'agira de renforcer les compétitions de jeunes et les femmes. Troisième, Il sera question d'augmenter les ressources financière de notre institution .

Vous avez coopté  le président de la FIR, Dr Elvis Tano pour  le poste de Trésorier Général. A quoi répond  ce choix ?

 Je tiens à préciser que j'ai une très bonne relation avec le  docteur Elvis Tano . Il a fait un excellent travail. Nous le voyons. Que ce soit au niveau des jeunes,  que ce soit au niveau des seniors, il a fait un excellent travail de repositionnement du rugby Ivoirien dans  la sous- région. Dr Elvis Tano 'est un grand rassembleur. Il faut savoir que le poste de Trésorier Général était déjà occupé par la Côte d'Ivoire en la personne du président Marcellin Zahui.  Il est tout à fait normal qu'on récompense la Côte d'Ivoire pour tout le travail accompli en Afrique de l'Ouest en la maintenant au même poste. N’'oublions pas que la Côte d'Ivoire a déjà participé à une Coupe du monde.  la Fédération ivoirienne de rugby est la fédération phare dans la sous-région. C’est une fédération leader dans la sous-région. Elle a un rôle à jouer dans la sous-région.



Quel bilan faites-vous de la présidence de Abdelaziz Bougja


Le président Bougja  a un bilan tout à fait honorable.  Il a consolidé le rugby africain. Il a essayé de maintenir  unité il a travaillé au développement du rugby africain. Il a développé les compétitions,  il a développé la structure administrative de Rugby Afrique. Pour tout ce travail, le président  Bougja ne doit pas disparaître de la scène. Mais il devrait accompagner, dans un grand élan, l'évolution du rugby africain en restant une famille ouverte à tout le monde  et aussi assez ancien. Pour qu'on puisse rester dans cette cohésion et aller de l'avant avec tout le monde. C’est ainsi qu’on deviendra une organisation sportive modèle en Afrique.  Parce que nous pouvons compter sur toute la famille élargie; tout le monde doit participer au développement du rugby. Les anciens, les nouveaux parce que les défis sont nombreux et on ne peut que les gagner si nous restons tous unis.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire